Nouvelles locales


Résonance magnétique : l'unité demeure mobile

Le 11 octobre 2017 - 11:27  |  dbeauregard@rncmedia.ca

     
  

Pourtant annoncé le 21 septembre, lors du dernier conseil d'administration, il n'y aura finalement pas d'imagerie par résonance magnétique fixe à Amos.

Le CISSSAT a annoncé, ce matin, que le modèle mobile sera conservé. La décision surprend certains élus et déçoit grandement le député d'Abitibi-Ouest, François Gendron.

Il avait convoqué la presse pour exprimer son insatisfaction. M. Gendron ne comprend pas pourquoi le dossier fait volte face. Il blâme directement le ministre de la Santé Gaétan Barrette, qu'il accuse de vouloir mener chaque dossier.

Il avait été convenu, par la direction réfgionale de la santé, que l'IRM fixe était le meilleur modèle, mais le ministre en a décidé autrement.

La décision choque et déçoit également le maire d'Amos. Sébastien d'Astous accompagnait d'ailleurs François Gendron. C'était important pour lui d'avoir un modèle fixe, car il faut prôner le modèle régional. Ça aurait été un plus pour l'hôpital d'Amos d'avoir cette spécialité.

En terminant, il faut dire que l'IRM mobile qui se déplace dans les hôpitaux de Rouyn-Noranda, Amos et Val-d'Or est considéré en fin de vie, alors que les équipements auraient été renouvelés si ça avait été à Amos. Les élus vont donc continuer à mettre de la pression sur le ministre de la santé.

Images


Résonance magnétique : l'unité demeure mobile

Voir les reportages les plus populaires

Cliquez ici

Consultez les archives

Cliquez ici

0

Faible neige

Rouyn-Noranda
25 novembre 2017 05h28

Conditions actuelles
Vent : 22 km/h NO
Pression atmosphérique : 99.5 kPa
Point de rosée : 0°C
Humidité relative : 100%