Une compensation qui s'est faite attendre
Le 1 décembre 2017 - 15:39  |  ymoreau@rncmedia.ca

Soupir de soulagement pour 250 anciens syndiqués de la CSN.

Ces travailleurs du Provigo de Témiscaming, du Loblaws et du Maxi de Rouyn-Noranda avaient perdu leur emploi à la suite des conflits de travail qui ont eu lieu dans ces marchés d'alimentation.

Ils recevront finalement une compensation financière de la part de leur ancien employeur, en fin de semaine. Rappelons que ces travailleurs attendent depuis 2015 de recevoir leur prime de séparation.

" Avant Noël, les parties, c'est-à-dire la CSN et l'employeur Provigo, ont convenu d'un règlement plutôt que se ramasser dans la Cour suprême éventuellement.
Alors c'est un peu l'annonce qu'on va... qu'on va faire avec les gens et on va leur présenter la hauteur de leurs règlements personnels. " - Sylvain Nolet, Conseiller syndical à la CSN